Ville de Québec

L’engagement du Centre multiethnique (CMQ) prend ses fondements dans l’histoire de 400 ans d’immigration à Québec qui n’a pu se construire sans la solidarité et le soutien des personnes déjà installées et des communautés religieuses à l’égard des nouveaux arrivants. Formalisé au début des années 60, cet engagement accompagnera l’évolution de la ville de Québec s’ouvrant alors à la modernité et à la laïcité.

Mission :

Le Centre multiethnique de Québec (CMQ) est un organisme communautaire autonome ayant pour mission d’accueillir les immigrants de toutes catégories afin de faciliter leur établissement, de soutenir leur adaptation et de favoriser leurs accès à de meilleures conditions socio-économiques.

Vision :

Le Centre multiethnique de Québec et les Habitations du Centre multiethnique de Québec deviendront dans leurs champs d’expertise respectifs des acteurs modèles incontournables de la démarche

Valeurs : 

Respect des personnes accueillies et des valeurs québécoises – Ouverture à la différence – Égalité des droits et des responsabilités – Éthique – Écoute.

Votre intervenant communautaire interculturel jeunesse

Pascal Marie

 

J’ai le plaisir de travailler comme agent en milieu interculturel au Centre multiethnique de Québec (CMQ) depuis 2017. Je suis né à l’île Maurice, j’ai fait mes études universitaires à l’île de La Réunion et une bonne partie de ma belle-famille habite à Madagascar.

J’habite la ville de Québec depuis 2012. Je me définis comme un citoyen du monde ayant beaucoup d’attachement à la fois pour le Canada et pour la région de l’océan Indien. Ma langue maternelle est le créole mauricien et je parle aussi français et anglais (un peu espagnol et malgache).

Mes passions sont la science (plus particulièrement la physique), le voyage, la musique, le patin à roues alignées en milieu urbain et la philosophie rastafari. J’aime écouter les autres parler et mon entourage me décrit souvent comme une personne très calme et patiente. J’aime le contact humain et j’adore découvrir la culture et les traditions des autres personnes.

Pour terminer sur une note humoristique, j’ai vécu la majeure partie de ma vie sur une île (l’île Maurice), mais ayant peur de l’eau profonde, j’avoue ne pas savoir nager…